Eveil et Initiation

Retour menu

Les Doigts
L'étude des doigts comme le reste de la main, se fait en premier dans la globalité et ensuite dans le détail.

Il faut toujours partir du général pour progresser vers le particulier.

L'écartement des doigts signale une ouverture au monde, l'individu s'épanouit et s'enrichit dans plusieurs domaines.

Il y a deux façons d'entrevoir une indication, la première est comment nous percevons le signe chez le sujet, confirmé par son comportement, la deuxième est comment le sujet perçoit et ressent les événements dans son vécu, d'où l'importance de lui poser des questions.


Chaque doigt étant étudié séparément on fait ensuite une synthèse des observations avec une vision de l'ensemble. En faisant joindre les doigts d'un sujet, les uns contre les autres, on peut observer plusieurs détails complémentaires comme :

1°- L'espace entre les doigts.
2°- Les doigts tournés vers d'autres.
3°- Les doigts penchés vers d'autres.
4°- La longueur des doigts entre eux.
5°- La longueur par rapport à la paume.
6°- Les nœuds.
7°- Les ongles.
8°- Les formes.

Les sections des Doigts

Prenons l'habitude de nommer la phalange unguéale, la première phalange. Car on lit les mains les doigts tournés vers soi. La première phalange ne peut pas logiquement être celle qui est jointe à la paume, car elle vient à la suite de la phalange cachée dans cette paume (la quatrième) qui fait partie du métacarpe. Il ne faut pas commettre l'erreur de séparer ce qui est dans la paume, de ce qui est mobile et extérieur. Il en va de même pour la troisième phalange du pouce.

Etude détaillée sur le CD

 
Menu général