Eveil et Initiation


Retour menu

La Chiromancie ou le secret des deux mains
Depuis quelque temps la lumière réapparaît dans notre époque dite de " l'Apocalypse ". La Chiromancie se voit aussi attribuer d'autres branches, éclairant d'avantage son étude, résultat logique d'observations et de spécialisation.

1°- La Chiromancie étude et science prévisionnelle du futur.

2°- La Chirologie étude et science des lignes et aspects des mains.

3°- La Chirognomonie étude et science de la forme des mains.

4°- La Dermatoglyphye étude et science des sillons papillaires.


Comprendre la Chirologie permet d'accéder à la Chiromancie, car un événement visible dans la main et qui n'a pas encore eu lieu dans la vie d'un individu, peut être considéré comme probable. La suite démontrera grâce aux recherches, si l'observation était fondée ou non, puisque même la science nous parle de la possibilité de voyager dans le temps et plus particulièrement dans le futur…

Parmi les sources ayant trait à l'étude des mains, il y a :

Les Lois de Manou (Vi : 50) et le Vasishtha.
Ce sont des textes Védiques du deuxième millénaire avant Jésus-Christ. On possède aussi des vestiges sur l'étude des mains provenant des Assyriens et des Chaldéens. Les Égyptiens, les Hébreux et les Grecs, qui influencés par les migrations ethniques continuèrent leurs recherches dans ce sens. Les Persans, les Tibétains, les Sumériens et les Turcs nous transmirent aussi les augures de la main.


Les Chinois, dont des Empereurs signaient leurs documents avec l'empreinte de leur main, nous est raconté par Marco Polo, le diplomate George Soulié de Morant et les ouvrages de G. Muchery.


Vè. av. J.C. Anaxagore de Clazomène (500-428).
Était un philosophe et un naturiste de l'école grecque, contemporain de Périclès (499-429 av J.C.), il faisait remarquer, que pour connaître le caractère on devait examiner les mains. Sa théorie est liée à la cosmologie et à l'homme. Il affirmait comme Aristote, que l'homme est le plus intelligent des animaux parce qu'il a des mains. D'autres ont dit qu'il a des mains pour développer son intelligence.


Vè. av. J.C. Démocrite (vers 470-370).
C'était un Philosophe grec, ses recherches, lui faisait dire que l'homme était constitué d'une infinité d'atomes. De plus il aurait aussi fait des recherches en Chirologie.


Vè. av. J.C. Hippocrate de Cos (460-337).
Hippocrate est dit le père de la médecine. Il nous laissera ses études sur les tempéraments qui sont largement utilisés dans la Chirologie. Bilieux, Sanguin, Nerveux et Lymphatique (B-S-N-L) dont certains aspects seront utilisés plus loin.


IVè. av. J.C. Platon (428-347).
Philosophe grec et disciple de Socrate. Sa philosophie dialectique couronne ses idées, il laissera ses tempéraments et un travail concernant les ongles. Il est le maître d'Aristote.


IVè. av. J.C. Aristote (384-322).
Sous Alexandre le Grand, roi de Macédonie en Égypte, (356-323 av J.C.), un des premiers à étudier les mains, c'est Hispanus, qui apporta un livre écrit en lettres d'or. Cet ouvrage trouvé sur un autel dédié à Hermès et traitant de la Chiromancie. Ce même Aristote prétendait aussi connaître les hommes, en indiquant que grâce à ses mains il peut construire et réaliser sa vie.


IIè. av. J.C. Sieu Fou.
Certains ouvrages ou textes anciens indiquent aussi l'existence de documents concernant l'étude des mains, en provenance de Siu Fou en Chine.


Iè. av. J.C. César Jules.
D'autres grands hommes et pas des moindres, laissent des travaux et des notes concernant les mains, notamment le dictateur romain Jules César (101-44 av J.C.

Vous découvrirez la suite de l'historique sur le CD "Secrets de Chiromanciens"

 
Menu général