Eveil et Initiation


Réflexions

SI J'AVAIS SU :

II ne se passe pas de jour sans que nous n'entendions prononcer cette phrase. Il est évident qu'un individu prévenu agira plus sainement, s'il connaît son devenir, que celui qui va au hasard comme un aveugle dans un monde perçu par lui comme hostile. Malheureusement trop souvent, le fameux " si j'avais su " émane de personnes à qui la chance et l'espoir sont offerts et qui les refusent inconsciemment. Ces personnes ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n'entendent pas.

Encore faut il se souvenir que l'espoir sans efforts personnels est une chimère.

Est-ce votre cas ?

J'AURAIS PU :

C'est ainsi que commencent beaucoup de confidences. J'aurais pu faire, j'aurais pu être, j'aurais pu dire... La quantité de " j'aurais " ou de " je vais le faire "qui meublent la conversation de certains est énorme. A les écouter il aurait suffi d'un rien pour modifier leur vie.
Ils n'ont rien fait. Pourquoi ?

Il leur eut fallu un destin plus clément peut-être, un peu de tranquillité mentale ou un peu de dynamisme en plus du leur, pour faire les efforts nécessaires.

L'on a beau savoir que LA VOLONTE EST TOUT, que la ténacité tient lieu de courage, que l'effort sans cesse répété mène plus vite au but que l'essor des capacités les plus hautes, il existe effectivement des périodes de la vie ou la chance commune semble avoir déserté.

Est-ce votre cas ?

TRAVAILLER DANS LA JOIE :

Cela semble une utopie à tous ceux pour qui le travail n'est qu'une aliénation de la liberté. Combien d'entre nous ont-ils réfléchi que la différence entre le responsable et l'employé est sanctionnée par une différence de salaire certes, mais peut-être aussi par le souci que le premier a de s'instruire constamment des méthodes et des moyens propres à faire de lui un individu de premier plan, afin de maîtriser les éléments de l'inconnu vers lequel il se dirige quotidiennement..

Avez-vous essayé de vous connaître vous-même ?

Connaissez-vous vos points forts et faibles ?

Avez-vous compris que la qualité de votre mental est primordiale ?

Est-ce votre cas ?

AVOIR UN AMOUR FLAMBOYANT :

C'est le rêve de tous ceux qui sont restés jeunes. Combien de regrets s'accrochent à cette petite phrase. Vous ; ne vous êtes-vous pas laissé emporter par vos sens, vos réactions ?

Tout aurait pu être simple, beau, grandiose. Dans trop de cas 1'amour flamboyant espéré est devenu une habitude de cohabitation où deux misères se sont unies pour faire face aux mêmes soucis.

Est-ce votre cas ?

Le hasard n'existe pas, mais la malchance existe. Vous savez qu'à certaines personnes tout semble réussir, la santé resplendissante, les promotions, l'amour, les autres joies. Pour les autres, misère et néant, sans espoir d'en sortir.

Est-ce votre cas ?

JE NE SUIS PAS PLUS BETE.QU'UN AUTRE :

Ainsi commencent beaucoup de doléances. L'instruction n'est pas tout.. L'intelligence libérée des tabous sexuels, religieux et sociaux a beaucoup plus d'importance. Il est certain que beaucoup d'individus se complaisent à vivre enfermés dans les limites de leurs peurs. Peu de personnes se sentent aptes à augmenter leur courage, leur confiance en elles-mêmes et à lutter pour une vie meilleure.

Est-ce votre, cas ?

SI JE SUIS ECARTE DE LA VIE :

C'est sûrement à la suite d'un envoûtement. Que de fois ai-je entendu ce propos. L'envoûtement existe, parfois. Mais très souvent mes interlocuteurs sont victimes d'habitudes nocives.

Si rien ne vous réussit il vous faut faire un vrai bilan !

Vous devez retrouver votre vraie personnalité, peut-être avez-vous cédé à la facilité, à la loi du moindre effort, certains feront le nécessaire.

Est-ce votre cas ?

EST-CE DE MA FAUTE ?

C'est avec une formule de ce genre qu'Eve a du expliquer à Adam qu'à cause d'une satanée pomme ils étaient chassés du paradis terrestre. Sans remonter à ces sources fabuleuses, avez-vous fait preuve d'objectivité en ce qui vous concerne ?

Vous avez un caractère secret qui dicte votre comportement, en tenez-vous compte ?

Savez-vous qui vous auriez du être, qui vous avez tendance à être, ce qui vous attend, ce que vous devez craindre et espérer ?
J'ai pris la précaution de souligner dans cette lettre certains mots pour qu'en les recopiant bout à bout un message apparaisse, certains le font.

Est-ce votre cas ?

Si vous avez reconstitué le message, grâce aux mots soulignés, vous avez été conduit à émettre quelques réflexions.
Vous avez compris que nous avons tous un chemin à parcourir, et que soit par dispositions naturelles ou acquises, il était préférable de "
SAVOIR " pour faire face aux choix constants que la vie impose.

Vous pourrez ainsi exalter certaines de vos qualités et en faire des points forts. De même que vous pourrez corriger certains défauts. Un nouveau climat intérieur s'installera en vous.

Connaissant le bon et le moins bon qui vous attend, vous serez à même de choisir, de vous préserver, et la chance réapparaîtra dans votre vie.

Vous gagnerez une vie meilleure !

A votre écoute.

Jean-Luc APSIT